Préparez votre gazon pour l’hiver

Publié le Catégories Actualités, Conseils
Pelouse et feuilles d'automne

L’automne et l’hiver sont moins favorables à la croissance du gazon : températures basses, diminution de l’ensoleillement, l’humidité permanente, recouvrement par les feuilles tombées des arbres, concurrence de la mousse. Autant de facteurs qui peuvent l’affaiblir. Il faut le préparer à résister.

Quand tondre la pelouse pour la dernière fois ?

Vous allez naturellement diminuer la fréquence des tontes, car l’herbe pousse moins vite avec le froid. Tant qu’il y a croissance, coupez encore de 1 à 2 fois par mois. La dernière tonte doit avoir lieu avant les premières gelées, de fin novembre à début décembre selon le climat de votre région. Vous réglerez une hauteur de tonte plus haute que d’habitude, de 4 à 6 cm. Cela protégera l’herbe du gel et permettra d’uniformiser sa repousse au printemps.

Ensuite, profitez de l’hiver pour nettoyer et faire réviser votre tondeuse ou votre robot.

Ratisser les feuilles mortes

Ratissage du jardin à l'automne

Il est important de ne pas laisser votre pelouse sous un tapis de tonte, de feuilles et de brindilles qui la priveraient des maigres rayons de soleil automnal ! Cela risquerait de l’asphyxier et de privilégier maladies et insectes. Un ramassage hebdomadaire de tout ce qui fait de  » l’ombre à votre gazon » est l’option parfaite. La tonte avec ramassage permet d’enlever les premières feuilles. Ensuite, il est préférable d’utiliser un râteau et une brouette. Les balais à feuilles en plastique sont légers et très efficaces. Ces débris végétaux sont un excellent paillage pour vos arbres et arbustes, car à la fois protecteur contre le gel et nourrissant le sol.

Vous souhaitez débarrasser votre pelouse de la mousse, attendez la fin de l’hiver pour la scarifier. Cette opération ayant aussi pour but de densifier le gazon, vous profiterez ainsi de la reprise végétative du printemps.

Par contre, vous pouvez toujours désherber avant les premières gelées.

Courage ! Votre gazon sera plus joli et respirera mieux !

Nourrir et protéger le gazon

Si votre pelouse est tout de même sollicitée malgré la saison ou si elle est abimée, vous pouvez réaliser une petite fertilisation de l’ordre d’1/2 dose d’engrais pour gazon. Il existe des engrais d’automne ou engrais longue durée. Leur faible dosage en azote contre un fort taux de potassium renforcera votre gazon et le protégera du gel.

Si la nature de votre sol est déséquilibrée ou qu’il a besoin d’être ameubli, vous pouvez aussi ajouter de la chaux magnésienne. Cet apport de calcium est possible de septembre à mai. Son application avant l’hiver permettra d’atténuer l’acidification du sol causée par l’humidité et favorisera l’assimilation des engrais. Pour rappel, le pH conseillé pour une pelouse en bonne santé est de 6,2 à 6,6. Surtout, il faut se référer aux conseils et dosages du fabricant.

Ces traitements l’aideront à garder sa couleur verte et lui donneront aussi un avantage concurrentiel sur la mousse.

Une pelouse au repos pour l’hiver

Limitez le piétinement et les matchs de foot durant cette période ! Profitez-en aussi pour rentrer votre mobilier de jardin afin de ne pas tasser l’herbe inutilement. Avec la baisse de l’ensoleillement et la chute des températures, votre gazon se met au repos et sa densité va diminuer. C’est normal, il s’adapte aux conditions météorologiques ! Mais, dès le printemps, il repartira et se densifiera à nouveau.

Vous souhaitez savoir comment entretenir votre pelouse au printemps, suivez nos conseils !