Comment réparer une pelouse

Page Réparer Pelouse

Comment réparer une pelouse ?

Un gazon dégarni

Gazon tassé ou piétiné

La détérioration peut être simplement être due à une pression exercée par des meubles de jardins ou des jeux pour enfants. Mieux vaut enlever tout mobilier inutilisable l’hiver afin de permettre à l’herbe de se régénérer.
Un piétinement régulier va aussi compacter le sol et réduire l’humus, surtout en période de gel. Une fois tassée, la terre empêche l’eau et l’air de pénétrer convenablement. Si vous utilisez toujours le même parcours pour traverser votre jardin et que cela l’abime, il serait plus esthétique de poser un cheminement de style pas japonais.
Certaines variétés de gazon sont aussi plus sensibles. Le pâturin des prés résiste bien au piétinement et sera à privilégier pour les jardins très sollicités. Voilà pourquoi il figure dans la composition de nos gazons en rouleau.

Les trous causés par les animaux

Pelouse avec trous de taupe
Pelouse abimée par les taupes

Les dommages peuvent provenir des animaux domestiques. Vous pouvez les cantonner à une zone précise du jardin, ce qui est plus difficile concernant la faune sauvage. Une clôture empêchera la plupart du temps le gros gibier de faire des dégâts. En revanche, il sera compliqué, d’empêcher les petits animaux de passage. Des systèmes peuvent piéger les taupes, un temps du moins. Petite consolation, sachez tout de même que la couche d’humus qu’elles remontent fera un excellent terreau pour vos plantes. Quant aux trous de mulots et autres rongeurs, vous pouvez les éloigner en enlevant ce qui pourrait les attirer : nourriture et abri tel que la paille. Attention, les empoisonner ne ferait qu’intoxiquer aussi leurs prédateurs naturels.

Une pelouse détrempée

Si des flaques d’eau stagnent à la moindre pluie, il va falloir comprendre pourquoi le sol absorbe moins l’eau dans le sol.
Un terrain en contrebas ou à proximité d’une source sera plus souvent imbibée d’eau lors des grosses averses.
Les évacuations d’eau pluviale des bâtiments adjacents à votre pelouse peuvent aussi être responsables. Un moyen de réguler l’humidité sera de poser des drains ou de revoir le système d’écoulement des eaux.

La nature du terrain

Le sol est peut-être trop compact du fait d’un terrain argileux. Pour permettre à l’eau de s’évacuer de nouveau, vous pouvez scarifier le gazon au moins une fois par an au printemps, de manière à enlever la couche de feutre, de mousses et les mauvaises herbes qui ont pu s’installer. Cela va aérer le sol. Il existe aussi un outil, l’aérateur à pelouse, qui va faire des trous plus ou moins gros selon l’outil.
Une fois aérée, vous pourrez ajouter du sable de rivière ou un compost mûr qui allégera votre terre argileuse. D’autres amendements tels que des calcaires broyés sont possibles afin d’améliorer la rétention d’eau.


Une pelouse recouverte de mousse

La mousse se développe sur des terrains ombragés et humides. Elle apprécie particulièrement les sols acides, lourds ou carencés. Outre la mousse, le pH acide va empêcher l’herbe d’absorber les nutriments nécessaires à sa croissance. Son apparition peut être due à une tonte trop courte au début de la période hivernale qui va affaiblir l’herbe au profit des mousses et autres adventices.

Comment éliminer la mousse dans le gazon ?

Si vous avez pu régler les problèmes d’ombre et d’humidité, vous allez pouvoir scarifier. Le mieux serait de le faire au printemps. N’oubliez pas de ramasser la mousse et les autres déchets de tonte avec un râteau. Ensuite des amendements pourront renforcer l’herbe au détriment de la mousse.
Mieux vaut alléger les terres argileuses avec un apport de sable ou de compost pour en améliorer le drainage. Quant aux sols acide, vous pouvez les rééquilibrer avec de la chaux, il a une action préventive contre la mousse) ou de la dolomie (minéral riche en calcium et en magnésium pour augmenter légèrement le pH).

Les traitements à éviter

Certains recommandent l’utilisation du sulfate de fer. Cependant, cette solution très agressive ne fera qu’acidifier encore plus le sol. Elle est donc à éviter, tout comme la bouillie bordelaise (sulfate de cuivre), ainsi que les recettes à base de bicarbonate ou de sel. N’oublions pas qu’un sol en bonne santé correspond à un sol vivant, avec des micro-organismes qui vont permettre de l’aérer, de le drainer et de nourrir les plantes qui y poussent. Mieux vaut le nourrir avec modération pour éviter de le déséquilibrer.
La cendre de bois (riche en potasse => tendance à rendre le sol compact, hydromorphe, ne sèche plus


Un gazon envahi par les mauvaises herbes

La densité de l’herbe d’une pelouse en bonne santé empêche la prolifération des adventices. Dans le cas contraire, ceux-ci vont prendre le dessus. Le piétinement, les trous, une tonte trop courte ou absente, un manque ou un excès d’eau ou de nutriments vont affaiblir le gazon au profit des mauvaises herbes.
Une fois que vous avez identifié et réglé la cause de ce déséquilibre, vous pourrez désherber. Tout d’abord, une tonte à 5 cm sera nécessaire avant de sacrifier et d’enlever les adventices avec un râteau. De façon à éviter une recolonisation par les mauvaises herbes, mieux vaut rapidement semer ou poser du gazon dans les espaces dégarnis.


Une pelouse qui manque de vert

Une herbe perd sa verdure voir jaunie ou noircie pour plusieurs raisons.

Un besoin de nourrir le sol

Votre pelouse a été installée depuis longtemps, elle a peut-être épuisé les ressources du sol. Un déficit de nutriments fera dépérir les plantes qui y poussent. Des amendements organiques apporteront des minéraux et des microorganismes qui vont à la fois aider la couche d’humus à se reconstituer tout en nourrissant la plante.
Un engrais gazon classique acheté en jardinerie ou en supermarché peut également parfaitement convenir. Du fait de sa forte concentration et de sa faible dose à épandre au m2, il ne nuira pas à l’esthétisme de votre gazon.

Maladies du gazon

Des maladies cryptogamiques ou bactériennes ont pu contaminer votre pelouse. Une analyse plus poussée sera nécessaire afin d’appliquer le traitement adéquat.

L’urine animale

L’urine animale, riche en azote, bénéfique en petite quantité peut au contraire la détériorer et la brûler si elle se concentre aux mêmes endroits. Elle forme alors des tâches jaunes auréolées de vert. Les gros chiens et un temps sec vont accentuer le problème. La solution consiste à arroser les zones rapidement afin de diluer l’azote. Clôturer et prévoir un aménagement spécifique avec un paillage organique destiné aux besoins de votre chien peuvent être la solution.

Le soleil et le manque d’eau

Pelouse en été coupée trop courte
Gazon coupé trop court en été

Une autre cause fréquente en été, la chaleur excessive. Sur un gazon coupé trop court, elle le fera jaunir.
Dans la plupart des cas, votre pelouse va reverdir après les premières pluies. Vous pouvez aussi l’arroser en pluie fine en dehors des périodes d’exposition au soleil. Une plante affaiblie et manquant d’entretien sera davantage sujette aux maladies ou aura un rendu inesthétique. Un entretien adapté à la saison et à la météorologie vous permettra de conserver sa belle couleur toute l’année.

Un excès d’engrais

Le cas le plus fréquent concerne des zones avec un surdosage d’engrais. Il est important qu’il soit parfaitement réparti sur toute la surface du gazon. Nous vous recommandons à cette fin d’utiliser un petit épandeur d’engrais. Un traitement en excès ou en période sèche risque de bruler l’herbe. Avant de chauler, il faut connaître le pH de son sol, cela vous aidera à choisir le produit le mieux adapté. Vous trouverez facilement des testeurs dans le commerce. Nous vous recommandons aussi de bien suivre les prescriptions indiquées pour prévenir tout surdosage et mauvaise utilisation.

Composition du gazon

Une pelouse se compose d’un ensemble de graminées de différentes espèces ayant leurs propres caractéristiques. Certaines comme le ray-grass anglais et le pâturin des prés vont accentuer la couleur verte de la pelouse. Éventuellement, revoyez la composition de votre gazon.
Chez Espace Gazon, le Gazon Classique associe le Ray-grass anglais (30%) et le pâturin des prés (30%) pour leur belle couleur verte avec le fétuque rouge demi-traçante plus fin. Cette combinaison permet une installation de nos rouleaux de gazon naturel sur tous types de sol (argileux, sableux, ….). Avec une préparation et un entretien adéquat, votre jardin restera bien vert toute l’année.
Pour les terrains particulièrement secs, le Gazon zone sèche à base de fétuque élevé sera plus adapté avec son système racinaire puissant captant l’eau plus profondément que le Raygrass.


Regarnir sa pelouse

Vous avez résolu votre problème. Néanmoins, votre pelouse a subi trop de dommages ? Votre gazon est clairsemé par endroits ? Si la zone reste relativement limitée, un simple semis suffira.
Par contre, si la surface représente une zone trop importante, le plus simple et rapide sera de dérouler de nouveaux rouleaux de gazon naturel.