Actualités

Les différentes variétés de gazon

Publié le Catégories Actualités

Un gazon est pratiquement toujours un mélange de différentes espèces qui vont exprimer de façon complémentaire  leur qualités ( finesse, intensité de la couleur verte, résistance à la sécheresse, etc …). Bien souvent, au cours de l’année et en fonction des conditions, (humidité, température, tassement du sol, richesse en éléments nutritifs) une espèce peut  être plus présente que  les autres.

C’est ainsi que dans un mélange fétuque élevée-pâturin des prés, très résistant à la sécheresse, le pâturin est discret en été. Il va s’épanouir pleinement à l’automne et garder une couleur bien verte au gazon quand la fétuque sera ralentie et un peu stressée par les gelées d’automne.

Le gazon est donc un mélange harmonieux et fluctuant qui valorise les  complémentarités entre les différentes espèces entrant dans sa composition.

L’espèce la plus répandue dans les pelouses naturelles spontanées est le ray-grass anglais. Il est souvent vu comme le gazon naturel dans les zones qui ne sont pas soumises à de trop fortes contraintes de sécheresse. Il résiste bien à la tonte qui l’oblige à se densifier. Il repousse et reverdi  rapidement lorsque les conditions requises pour la croissance des plantes sont présentes (température, humidité, éléments minéraux nutritifs, etc …). C’est la raison pour laquelle le ray-grass est la base de pratiquement tous les mélanges à gazon.

Les fétuques. Elles ont un feuillage fin et donnent au gazon un aspect chatoyant. Elles poussent lentement, et sont plus sensibles au piétinement. La reine des fétuques  est incontestablement la fétuque ½ traçante. Elle réunit à elle seule la majorité des qualités des trois fétuques : traçantes, ½ traçante et gazonnante.

Le pâturin des prés. C’est un champion ! Il a un beau vert profond. Il est capable de reboucher des trous de grand diamètre dans le gazon grâce à ses racines qui ressortent dans les endroits nus pour recréer de nouvelles plantes. Il est incontournable sur les  terrains de sport haut de gamme. Il reste bien vert en hiver. Il aime les sols riches. Il a néanmoins quelques inconvénients. Sa semence très fine est difficile à produire. Ses graines germent difficilement et très lentement (3 semaines). C’est la raison pour laquelle on le trouve rarement dans les mélanges destinés au grand public.

La fétuque élevée. C’est l’espèce la plus méditéranéenne. Elle résiste aux fortes chaleurs qui ne stoppent pas sa croissance. Ses racines puissantes explorent le sol profondemment. Elle est donc parfaitement adaptée aux sols séchants. Ses feuilles sont plus larges et plus rigides que les autres espèces. Il est  conseillé de la semer en mélange presque pur pour obtenir un aspect homogène de la pelouse. Les hivers froids la freine nettement mais elle repart avec vigueur au printemps. Ses caractéristiques sont bien complémentaires du pâturin des prés.